journée du 11/09/14

MISE A JOUR LE : 26 Février 2014

JOURNEE PRECEDENTE RETOUR "LE VILLAGE"

 

Les journées des 10 et 11 septembre 1914 , on n'entendait plus  que de lointaines canonnades et les villageois encore terrorisés n'osaient pas s'aventurer au dehors de  VARREDDES . Le maire était dans sa mairie en partie dévastée , des blessés français et allemands  attendent les premiers secours . Les rumeurs sur les otages s'intensifient et on évoque la traitrise d'un habitant pour  l'élaboration de la liste des personnes arrêtées. (Voir le récit de l'aide camp du Général GALLIENI) 

.

journée du 11/09/14
journée du 11/09/14
journée du 11/09/14
journée du 11/09/14
journée du 11/09/14
journée du 11/09/14
journée du 11/09/14
journée du 11/09/14
sortie de Varreddes (armes à l'abandon)

sortie de Varreddes (armes à l'abandon)

.

  Après la bataille , dans les environs de CHAMBRY, BARCY et VARREDDES , les ravages de l’artillerie ont été tels qu’ « il est impossible d’enterrer tous les cadavres, aussi est-on obligé de les brûler. ». Pendant plusieurs jours , les fantassins de l’arrière s’occuperont de cette lourde tâche.

 Les belligérants utilisent différentes méthode pour l’identification de leurs cadavres et la formulation de l’épitaphe.. Les Allemands  honorent leurs morts de « Hier ruht im Gott, als Feld gefallen. », « Ici repose en Dieu, tombé en héros.  Côté français les affaires personnelles sont ôtées au soldat  et destinées à la famille, puis on insère dans une boutonnière de la capote un morceau de carton soutenu par un bout de bois fendu sur lequel est mentionné l’état civil. Le soldat est ensuite inhumé la nuit après une brève cérémonie, laquelle est clôturée le plus souvent par l’expression « On te vengera ». Quant aux circonstances de la mort,  elle est déterminée par la position et l’état du cadavre. Si celui-ci est étendu sur le ventre, il aura été tué par balle, par une baïonnette s’il est allongé sur le dos. La trace d’une balle sur la tempe indiquera de l’achèvement d’un  blessé par l’adversaire.

 

.

JOURNEE PRECEDENTE RETOUR "LE VILLAGE"

 

                 Les deux communes ont eu la même citation au décret du  29/11/1920

             CROIX DE GUERRE DE VARREDDES et ETREPILLY:

 0ccupées lors de la première bataille de la Marne, ont supporté  courageusement les exactions d’un ennemi brutal, ainsi que les    violents bombardements de 1914 et de 1918, qui détruisirent nombre de  leurs  maisons. Malgré leurs souffrances et leurs pertes, ont toujours fait    preuve  d’une patriotique fermeté.

                                                   Paris  le 29 novembre 1920

   ( information parue dans le Journal Officiel de la République Française le 03/12/1920).
                                      ______________________________________

La croix de guerre a été remise au cours d'une cérémonie commune avec la présence des drapeaux associatifs le 11 septembre 1921 par le ministre de la guerre Louis Berthou (7 ème anniversaire de la bataille de la marne) 

auteur VARREDDOIS