Sergent COHEN Georges

MISE A JOUR LE : 31 Décembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SERGENT COHEN (PILOTE) -Brevet   civil 1620 (3/04/1914). Brevet militaire 492.

Lors de leurs missions, les équipages essuient de nombreux tirs. Malgré la faiblesse des moyens anti-aériens de l’époque, ils ont des pertes.


Le 5 septembre 1914, le pilote, Sergent Cohen et l'observateur, Lieutenant Ragot, commandant la 6ème Compagnie du 1er Groupe d'Aérostation de Chalais-Meudon, décollent à 15h30 pour une reconnaissance sur l'itinéraire Dammartin en Goele-Lizy sur Ourcq-Chateau-Thierry-Montmirail-La Ferté Gaucher-Coulommiers-Crecy en Brie-Lagny. 
Le 5 septembre au soir, les aviateurs ne sont pas rentrés et sont portés disparus le 7 septembre 1914. 
Le 14 septembre, le Capitaine Faucompré du C.R.P est envoyé aux environs de Vareddes (8 km au Nord-Ouest de Meaux) où un avion brisé est signalé.L'appareil est bien le Déperdussin D.72, des habitants affirment que l'avion est tombé après une violente fusillade des allemands, le Lt Ragot était atteint de plusieurs balles, le Sergent Cohen n'avait pas été touché par le feu.Les deux corps ont été enterrés par le curé de Vareddes le 8 septembre avec l'aide des quelques habitants du village.

.

L'avion du sergent COHEN à la sortie de VARREDDES.


 

ARCHIVES 1914 DES DEBUTS DE L'AVIATION (CLIQUEZ - ICI)

 

Sergent COHEN Georges
Sergent COHEN Georges
Sergent COHEN Georges
TOMBE DU SERGENT COHEN  Georges (aviateur)

TOMBE DU SERGENT COHEN Georges (aviateur)

Rôle de l'aviation dans la bataille de la Marne

Rôle de l'aviation dans la bataille de la Marne

auteur VARREDDOIS