Journée du 5/09/14

MISE A JOUR LE : 9 Août 2016

1 au 4 SEPTEMBRE 5 SEPTEMBRE 6 SEPTEMBRE

 5 septembre 1914 :

   Les allemands qui ont creusé des tranchées quittent le village tôt le matin pour y revenir le soir vers 22h00 terrorisant les habitants en quête de nourriture,boissons et fourrage pour les chevaux.

  Dans l'après midi, les bruits de canons sont audibles dans le lointain en direction de BARCY.  Vers 14h00 , un avion français survole Varreddes en direction de SOISSONS .Soudain l'avion se  désarticule et tombe près du pont à la sortie de VARREDDES (la maladrerie).Des coups de feu sont entendus. Les deux aviateurs en reconnaissance  (Sergent COHEN Georges 25 ans, Lieutenant RAGOT Jean 29 ans) sont tués sur le coup. Les uhlans empêcheront leur approche. Les corps seront finalement récupérés par l'abbé FOSSIN pour un enterrement ultérieur. Leur unité ne découvrira leur mort  que le 12 septembre après un survol du village.(voir ci dessous le type d'avion  tombé en mission: "DEPERDUSSIN")

TYPE D'AVION TOMBE LE 5 SEPTEMBRE 1914

 Dans l'après midi une batterie allemande s'installe près du  presbytère.

 Un convoi de prisonniers blessés s'arrête au village et conduit dans l'église qui devient une "ambulance". L'abbé FOSSIN tente de soulager ceux-ci ainsi que les autres blessés allemands. Les plus valides (allemands) occuperont l'école des garçons et la mairie qui sera saccagée. Le maire  avait caché les archives et papiers officiels avant leur arrivée. 

Les ambulances de guerre protégées par la "convention de GENEVE" ont fait que le village n'a pas été détruit par les bombardements de part et d'autres du front bien que l'installation d'une batterie près de l'église n' était pas acceptable.Quelques obus tomberont sur le village sans grande destruction mais de la peur seulement

.______________________________________________________________________

Les Allemands avaient concentré sur le plateau de TROCY leur artillerie. Des batteries lourdes et légères étaient en position au nord et au sud du village, la plus grande partie au nord entre Manœuvre, Plessis-Placy et Trocy.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La canonnade intense dirigée de cette plate-forme dominante rendit très difficile la progression des Français sur tout le  front. Les Allemands évacuèrent leur position le 9 septembre. Le village de TROCY a subit des bombardements français.

ARTILLERIE ALLEMANDE  à TROCY le 9/09/14
ARTILLERIE ALLEMANDE  à TROCY le 9/09/14
ARTILLERIE ALLEMANDE  à TROCY le 9/09/14

ARTILLERIE ALLEMANDE à TROCY le 9/09/14

auteur VARREDDOIS